L'agglomération lyonnaise

 

L'agglomération lyonnaise

 

L'agglomération lyonnaise

 

L'agglomération lyonnaise

1
1

L’agglomération lyonnaise occupe une position clef dont elle a su tirer parti tout au long de son histoire. Outre la grande richesse et diversité d’espaces naturels que procure cette situation géographique, cette position représente un atout pour son développement. Le Scot dessine aujourd’hui l’agglomération lyonnaise de 2030.

 

Une position historique de carrefour

Passage obligé entre l’Europe du nord et l’Europe du sud, Lyon est située sur l’axe majeur de la France qui lie la basse Seine à la Méditerranée. L’histoire de Lyon est fortement marquée par la présence des fleuves et l’axe privilégié nord-sud. Elle  s’est développée notamment grâce à sa position de carrefour pour devenir aujourd’hui un site économique de premier rang et une place d’échanges de premier plan en Europe.

Tradition industrielle et dynamisme entrepreneurial

Avec près de 1 400 000 habitants, l’agglomération lyonnaise est la première agglomération française, hors Paris. Son potentiel économique est estimé en 2013 à 715 000 emplois. Second pôle universitaire de France, elle compte en 2015 près de 145 000 étudiants. Ses nombreux pôles de recherche et ses sept pôles de compétitivité labellisés dont deux de dimension mondiale en font un territoire d’innovation de renommée internationale.

Scot 2030, un projet commun

Le Sepal, créé en 1985, a conçu le Schéma directeur de l’agglomération lyonnaise précédemment en vigueur. Refondé en 2002 par arrêté préfectoral, son ancien périmètre d’intervention a été modifié pour correspondre au territoire du SCOT de l’agglomération lyonnaise défini par le préfet du Rhône. Ainsi, le Sepal réunit aujourd’hui autour d’un projet commun 74 communes intégrées au sein d’une collectivité territoriale et de deux Etablissements publics de coopération intercommunale (EPCI) : la Métropole de Lyon, la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais et la Communauté de Communes du Pays de l’Ozon.
C’est un territoire de coordination et de mise en cohérence des politiques sectorielles, principalement en matière d’habitat, de déplacements, de développement commercial, d’environnement, d’organisation de l’espace et d’équipements.

Conforter la coopération des territoires

Le Sepal s’engage également pour renforcer la coopération à travers des scènes multiples. Au-delà du projet commun approuvé à cette échelle, le Sepal collabore avec les territoires voisins dans le cadre de l‘aire métropolitaine lyonnaise ou encore au niveau du Pôle métropolitain.

74 communes, 1 collectivité et 2 intercommunalités autour d’un projet commun

1,4

millions d’habitants

756
km²
1 850
hab./km²
700 000
emplois